La guinée Forestière

Publié le par Vincent Colin

Les compteurs s’affolent, les choses sérieuses ont commencées !
Ca serait trop long de tout écrire mais j’aurai beaucoup d’histoires à raconter sur les séquelles de la guerre dans cette région, la corruption, les routes défoncées et la jungle en pleine montagne.
 

L’ambiance était un peu lourde près de Macenta, surtout après mon arrestation (motif : espionnage) à cause d’une photo prise en ville au mauvais moment… lorsqu’un soldat passait sur sa moto (voir la photo dans l’album Guinée). En plus la moitié de la population se balade avec des machettes de 60 cm de long (pour couper le bambou normalement), ce qui laisse imaginer la barbarie des rebelles lorsqu’ils ont cherchés à renverser le pouvoir en 2002, faisant plus de 10 000 morts. Depuis les autorités sont sur le qui-vive. Quoiqu’il en soit, les guinéens sont généralement très contents en me voyant, et me souhaitent bienvenu à chaque fois.


Grosse flippe chez les gendarmes:

Pas de chance, au moment où je prends une photo, près du marché, un soldat passe sur sa moto.
« Hey ! Vous! Qu’est ce que vous faites ?!!! Venez avec moi, on va au POSTE !!! »
Arrivé au poste, je montre mes papiers aux gradés ainsi que ma fausse carte d’étudiant.
« -M. Colin, vous avez photographié une position stratégique, et en plus vous êtes rentré clandestinement dans la ville… nous avons toutes les raisons de croire que vous êtes  un ESPION!
-??? Euhhh….  Non, un touriste simplement !
-Vous portez un microphone.
-Hein ?! Pas du tout !
-Vous mentez… Nous allons vous inquiéter M. Colin… on va confisquer l’appareil. »

Bref, après plus d’une demi heure d’intimidations, ils me laissent filer sans même me demander d’argent…


J’ai tout de même eu droit au bakchich à la frontière  « pour les tampons », mais seule la douane à réussi à m’extorquer… 1,5 euros !!!

1ere chute aussi, à cause d’une ornière en pleine montée, bah ouai, c’est pas une moto cross!

Bilan : une égratignure, une pédale tordue et un pantalon troué !

Dans ce coin, la route sillonne en pleine jungle enter les montagnes, ça monte, ça descend, mais quand ça monte je dois souvent pousser à coté de la mobylette !

 
Une discussion entre deux africains à propos de la France:

« En France, t’as intérêt à avoir les oreilles bien propres si tu veux les comprendre. Ah oui ! Ils n’ont pas une grosse voix comme nous ! »

 
Un petit mot sur les taxis brousse en Guinée :
-Le chargement idéal (sur le toit), c’est deux fois la hauteur du véhicule…
-A l’intérieur, on en met au moins jusqu’à ce que les amortisseurs soient en buté, ou que le pot frotte par terre, soit environ 10 personnes ! (Pour l’instant le record, c’est 17 dans une 504, dans le coffre, à l’intérieur et sur le toit !)

Du coup dès que ça grimpe, on trouve des voitures en pannes en bas des côtes!

 
Sinon, je n’ai pas eu l’occasion de dormir dans des villages, car les préfectures sont très proches les une des autres (avec des hôtels) et avec les événements de 2002, les gens sont parfois un peu méfiants…

 
Je suis juste au pied du Foutra Djalon, à Mamou, une région pleine de collines avec quelques pics à 1000 mètres – et de l’autre coté c’est déjà le Sénégal.

 
 
vidéo dans la forêt

 

 All counters went up, serious things started!

Atmosphere was bit strange near Macenta, after being arrested by the police, thinking I was a spy… Also, half the population is walking around with some 25 inches long knives (normally to cut bamboo trees), so I can imagine how bloody had been the war when rebels tried to overtake the power in 2002, killing more than 10 000 people. Since this time, authorities are a bit stressed, and one can see them every 100 meters in town. Anyway, Guineans are glad to see me always welcome me.

 
At the police station:
A soldier just passed on his bike, when I took a picture, didn’t see him coming…
“Hey, you! What are you doing?!! Follow me to the police station!”
I show my papers to the main officers, plus my fake student card.
“M. Colin, you’ve pictured a strategic place, and you’ve reach the town clandestinely. So we have enough reasons to think that you’re a spy for the French government.
-??? What??? I’m just a tourist!
-No. And you hide a microphone.
-I don’t have any!
-You’re a liar, and a spy!
-of course not! I’m a student!
-We’ll worry you M. Colin… and we will have to keep the camera.”

30 minutes later, after lots of intimidations, they would eventually let me go, not even asking for a bribe, and gave me my camera back!

 
I had to bribe a custom officer when entering in
, but cheap price, only 1,5 euros, to get a stamp for the bike.

 
First fall, on a bad road of course, but no hurt and the bike is still ok. Road are terrible here sometimes, and hopefully it’s the dry season! The roads go through jungle and mountains, up and down, and up again! Sometimes, that’s so steep, that I have to push the bike! No power my friend!

 
2 Africans speaking about France
:
“In
, you have to clean yours ears very well if you want to understand what they say… Oh yeah, they don’t have that big voice like us!

 
Bush taxis in
Guinea:
-On the roof, the ideal load is about twice the height of the car itself.
-inside (plus on the roof and in the boot), load passengers until the exhaust touch the ground (record: 17 people in a five seats car!)

 
I’m now at the gate of the Fouta Djalon, an area of green rolling hills with 1000 meters peaks. Then behind will comes .

Publié dans Guinée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mam 04/04/2005 23:30

hello vincent,
super les photos et la vidéo et très impressionnant tout cela, car tu sembles tout seul au milieu de nulle part. les autoroutes locales, enfin les routes, enfin les chemins,enfin les sentiers de rando, enfin je ne sais quoi sur lequel tu roules ne sont pas praticables et je me demande toujours comment ta mob tient le coup..C'est du solide !
veilles bien sur toi mon petit français en afrique
Gros bisous
mam

Mely 27/03/2005 08:03

Et bein c'est vraiment l'aventure!! C'est cool de te suivre dans ton periple, les flics la bas ils m'ont l'air un peu atteint!
Je ppars de Bangkok dans 1h! Je prends l'avion pour le Bengladesh et demain j'arrive a Delhi!! Ca vas etre l'aventure aussi!!! lol!
Guidance and protection!!
Love Melishanti