le Fouta Djalon 26/03-06/04

Publié le par Vincent Colin

Après tous ces jours à rouler, je me suis posé quelques jours en plein Fouta, à Doucki exactement.

Hassan y gère une guest house et propose pleins de ballades à thèmes dans les environs, comme Indiana Jones World, Wet’n’Wild, Doucki’s Grand Ganyon, etc… Les falaises, la jungle et la nature sont surprenantes dans cette région. Malheureusement, les guinéens n’ont pas le même sens de l’hospitalité que les maliens (je me suis tout de même fait hébergé 2 nuits dans une famille) et l’expérience n’aura pas été très humaine. Le pays a aussi pas mal de problèmes de ravitaillement en eau, en essence, et en électricité, et les routes sont la moitié du temps dans un état lamentable. Je n’y ai croisé qu’un touriste, mais plusieurs volontaires étrangers aident le pays. Bref, ça n’aura pas été facile de voyager dans ce pays et malgré mon impression je suis sur d’être passé à coté de beaucoup de choses.

J’ai du faire une pause à Labé également, le temps de trouver un nouveau pneu arrière, et acheter de quoi me préparer la bouffe (car j’ai acheté une tente d’occasion sur la route).

J’ai eu ma revanche sur les singes aussi, j’en ai eu dans mon assiette, et c’est bien meilleur comme ça!

De Labé, les premières « routes » du Sénégal sont à 350 Km par la piste. Tout le monde m’avait prévenu, « c’est très mauvais par là ! » … Mais c’est le seul chemin pour la mobylette. Ca s’est plus que vérifié à en voir le nombre de véhicules en panne au bord de la piste. Je me suis encore ramassé, ça glisse beaucoup, et il faut constamment avoir les yeux rivés 10 mètres devant pour trouver une trajectoire entre les trous, les tas de graviers, la tôle ondulée, les ornières… du vrai pilotage ! Je n’ai pas abîmé mon pantalon cette fois-ci, mais la pédale en a repris un coup, et le mécano à du réparer ça au marteau !

J’ai eu ma première phase camping en pleine brousse, et au fond c’est vraiment pas le top. C’est la galère pour l’eau et la bouffe, surtout que c’est moi le cuistot. Le thé, ça va encore, je le réussi plutôt bien! Vivement le Sénégal que je puisse me faire inviter dans les villages !

J’ai passé la frontière sans problèmes, le douanier sénégalais était même absent (celui pour les formalités des véhicules).

J’ai quitté la Guinée le 6 avril.

vidéos:
doucki's grand canyon

 

I got a few days rest in Doucki in deep Fouta Djalon, after all theses long rides. I was in a nice hut’s guest house, going around for hikes in the nature with Hassan, my guide. Country side is breathtaking in this area.

Unfortunately, I’ haven’t experienced as much hospitality in than in , and all theses nights in hotels got me a bit depressed! Overall, the country lacks of many supplies like water, petrol, electricity, and the road network can sometimes be in a terrible state. There is virtually no tourist, but few volunteers, and travelling there gets quiet rough. For sure, I’ve missed many things.

I had a stop in Labé, time to get a new rear tyre (with bigger designs), cooking stall and food supplies as I bought a tent a few days ago.

Heading towards Sénégal, there are 350Km of very rough pists according to most people I’ve met… I can now confirm that’s probably the worst I’ve seen up now. There’s a lot of vehicles broken along the road, and I‘ve felt down one more time. No harm but I had to get the pedal fixed by the mechanic… with a hammer! This road is full of holes, sand, washing board, and it must be really impassable during the rainy season!

I had my first night in the bushes, but camping is not my favourite, because not able to carry enough water … and food isn’t that good as I’m the cook! Hopefully, is very near now, and from there, I should be able to stay again in the villages.

I got through the border the 6th of April, without any problems, Senegalese customs were not even here, probably lunch break!

vidéos:

doucki's grand canyon

Publié dans Guinée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DENISE & Olive 08/04/2005 20:53

Coucou Vince!!!

Contente de voir que ça se passe toujours bien et que les accidents ne sont pas trop graves. Nous, ici, on pense bien fort à toi. As tu rencontré des animaux??? type lion ou rhino??? Y a-t-il des gros insectes (car je ne les supporte pas...). En tout cas, j'ai hâte que tu reviennes à Paris pour nous raconter tout ça de vive voix.

Gros bisous et à très bientôt

Denise et Olive